L’histoire du kangourou un peu fou (2/3)

Après s’être présentée, la sorcière suivit le kangourou jusque dans son village. Elle réalisa assez vite que le kangourou était le gourou (c’est-à-dire le chef) d’une secte assez originale. En effet, dans cette secte, tous les animaux étaient un peu bizarres et souffraient de phobies (des peurs) un peu particulières. Il y avait ainsi un poisson qui n’aimait pas l’eau et qui ne savait pas nager, un oiseau qui avait le vertige et qui ne voulait pas voler. Un loup qui détestait hurler et avait peur la nuit. Un cochon qui ne supportait pas la boue et la poussière… il adorait passer l’aspirateur et s’asperger d’eau de toilette. Un phoque qui préférait le soleil et la plage à la neige et aux icebergs…

Seul le kangourou aimait sauter comme tous les autres kangourous. Tous les animaux de la secte lui vouaient une admiration infinie. Le kangourou-gourou leur imposait en échange de sa protection toute une série de règles toutes plus absurdes les unes que les autres. Par exemple, avant de boire de l’eau, il fallait faire trois tours sur soi-même en se touchant le bout du nez et crié « onelulu ». Pour se laver, les animaux devaient se recouvrir de sable et compter jusqu’à dix en chantant « lavum sablum ». Pour manger, il fallait le mériter: les animaux devaient offrir un petit trésor au kangourou-gourou. En échange de ces cadeaux, le kangourou leur offrait de quoi grignoter: quelques vers de terre et des brochettes de crapauds grillés!

(Pour lire la suite, cliquez ici)

(Pour lire la première partie de cette histoire, cliquez ici)

Pour savoir pourquoi la sorcière a atteri en Australie, lisez l’histoire de la sorcière et du volcan.

Pour lire d’autres histoires de la sorcière tête en l’air, cliquez ici.

(Tous droits réservés)

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *