Pour tout savoir sur l’école du zéro pointé

L’école du zéro pointé est l’école qu’a fréquentée la sorcière tête en l’air.

C’est une institution très réputée chez les sorcières, les lutins et les ogres qui se côtoient sur les bancs de l’école.

Dans cette école, obtenir un zéro pointé est la récompense suprême.

Les élèves qui ont réussi à recevoir cet honneur se comptent sur les doigts d’une main. Cette récompense leur a ouvert des portes et ils ont tous eu une très belle carrière en sorcellerie. Ainsi, l’ogre du Petit Poucet a eu un zéro pointé avec les félicitations du jury au cours de « dégustatologie » de cactus géant. Là où les autres se sont piqué la langue ou ont calé au bout de deux cactus, l’ogre a réussi à en dévorer une dizaine avec toutes leurs aiguilles. Il est ensuite devenu célèbre  grâce au Petit Poucet. Mais, s’il n’est pas tombé aux oubliettes par la suite, c’est parce qu’il est devenu mondialement reconnu comme dégustatologue.

La très vieille sorcière de la Belle au bois dormant (celle qu’on a oublié d’inviter au baptême de la princesse, vous vous souvenez?) a réussi à inventer le somnifère, c’est-à-dire le premier médicament pour dormir,  de l’histoire de l’humanité. Si vous pensez que la princesse a plongé dans un profond sommeil pendant de longues années simplement parce qu’elle s’est piqué le doigt sur un fuseau, vous vous trompez! La vilaine sorcière avait aussi glissé dans son verre son puissant somnifère qui a mis quelques heures à faire effet… mais qui a très bien fonctionné. Grâce à cette invention, le bulletin de fin d’année de la sorcière portait la très prestigieuse mention du zéro pointé. Elle a aussi revendu la recette à de nombreux laboratoires pharmaceutiques, est devenue très très riche et depuis, elle se la coule douce à Bora-Bora.

La sorcière de Blanche-Neige, elle, a encore fait plus fort: elle a reçu deux fois le zéro pointé. Le premier en cours de cuisine ensorcelée. Elle a fabriqué une dizaine de tartes aux pommes empoisonnées en moins de dix minutes. Le second, elle l’a obtenu pour l’invention de son miroir magique, qui gomme toutes les imperfections des sorcières (verrues, menton crochu, boursouflure et tout autre protubérance peu avantageuse …). Toutes les  sorcières vieilles et laides se voyaient comme des jeunes filles ravissantes. Ce miroir a fait un tabac dans les années 1350-1360, mais est tombé en désuétude peu de temps après, lorsque le miroir « transformator » a été introduit en France par Eureka, le sorcier le plus laid du monde (vous en saurez plus bientôt).

D’autres ogres et sorciers célèbres ont été diplômés de l’école du zéro pointé, mais peu ont obtenu la récompense suprême. Nous aurons l’occasion d’y revenir, en attendant, lisez l’histoire du pédalo-balai pour suivre les aventures de la sorcière tête en l’air dans cette école.

(Tous droits réservés)

2 Comments

  • Salut sorcière
    Ce que j’ai trouvé drôle, c’est que d’habitude les élèves sont contents quand on a des bonhommes verts et des bonnes note et dans cette école, c’est le contraire…comme la sorcière tête en l’air
    Gros bisous de la part de zolak, 5 000 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *