La nuit du dragon bleu (deuxième partie)

Pour lire le début de l’histoire de la nuit du dragon bleu, cliquez ici.

La sorcière prit son courage à deux mains et promit à Lufo, le lutin, de tout faire pour que le dragon disparaisse à jamais. Elle se plongea alors dans son vieux grimoire consacré aux dragons à la recherche de la potion magique.

« LA RECETTE POUR FAIRE DISPARAITRE LES DRAGONS A JAMAIS » était assez simple : Prenez une grande marmite, versez-y quelques moustaches de chat, deux ou trois bocaux d’asticots à la gadoue et recouvrez le tout de jus de carottes. Laissez mijoter pendant plusieurs heures. N’oubliez pas de remuer de temps à autres. Prononcez ensuite la formule suivante : « DISPARUM DRAGONUM PER TODUM LA VIDUM ». La sorcière ferma le livre et partit arracher quelques poils de moustache au chat. Ce ne fut pas une mince affaire car son chat à roulette « Allumette » n’aimait pas du tout qu’on lui tire les poils ! (Pour tout savoir sur le chat à roulette de la sorcière tête en l’air, cliquez ici).

Une fois les poils de moustache arrachés, la sorcière sortit sa grande marmite ! Puis, s’interrogea, que me faut-il d’autre déjà ? Est-ce du jus de pleurote ou du jus de carotte, se demanda-t-elle ?  Quelle tête en l’air cette sorcière, elle avait encore oublié sa recette ! heureusement, son grimoire n’était pas loin. Elle relu la recette… Du jus de carotte et des bocaux d’asticots à la gadoue ! Mais, bien sûr ! Le seul problème : il fallait qu’elle retrouve dans ses nombreux placards les fameux bocaux d’asticots à la gadoue que chaque année elle préparait, étiquetait et rangeait soigneusement. Oui, mais où ? La sorcière ouvrit tous ses placards, découvrit de nombreux cafards…. Mais pas de bocaux à la gadoue ! « Tant pis », finit par se dire la sorcière tête en l’air : « une limace et quelques gouttes de pluie feront l’affaire » ! Hélas, quand il s’agit de potions magiques, mieux vaut suivre la recette à la lettre, sinon, on risque la catastrophe.

(Pour lire la suite, clique ici)

(Tous droits réservés)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *